mercredi 11 février 2009

Année chanceuse, Décembre 1985

Ils disent que lorsque nous franchissons l'âge de notre jour de naissance, l'année qui suivra nous sera chanceuse et prospère. Pour ma part, l'année de mes 10 ans était sensé être celle qui allait me sourire.

Je me souviens encore de cette fête et je m'en rappellerai toute ma vie. C'était la première fois où toute ma famille s'était entendue afin de cotiser l'argent qu'il fallait pour un gros cadeau. C'est le 10 mai que j'ai reçu mon premier ordinateur. Un TRS-80 avec la télé, le tape cassette pour enregistrer les gros riens que j'aboutissais à faire.

C'est de décembre que je devrais traiter par contre si je me fie au titre de ce billet.

Un de ces décembres pluvieux, un père qui s'en va avec ses gars pour un dépouillement d'arbre de Noël du boulot de la mère. La mère, malade, préfère demeurer à la maison. Toute une journée à jouer, à déballer des cadeaux à s'empreindre de cet esprit du temps des fêtes qui est si magique dans la tête d'un enfant.


Toute bonne chose a une fin, la fête se termine c'est le retour à la maison. mon frère dort sur la banquette arrière du Jimmy. Je sieds à côté de mon père dont je suis si fier, content d'avoir passé une de ces si rares journée avec lui, "Entre Hommes".


Le trajet du retour quand à lui diffère. On évite l'autoroute pour se diriger ailleurs. Un détour? Il fait noir, je m'oriente mal. L'instant d'un moment je reconnais les rues. On se rends chez ma tante. Dans ma tête c'est le comble! Une autre surprise! J'aime beaucoup cette tante.


Arrivé à destination, mon père en larmes dans le camion, ma mère en larmes dans l'embrasure de la porte, mon regard se dirige une seconde sur la porte et l'autre seconde sur le siège du conducteur. L'incompréhension totale. Mon frère se réveille, heureux lui aussi d'être chez notre tante.


C'est ce 16 décembre que mes parents se sont séparés.

6 commentaires:

Lily a dit…

Malgré tout ce que je peux reprocher à mes parents pour le divorce, j'peux pas leur reprocher ça. J'ai aucun souvenir de leur séparation..mais j'ai aucun souvenir d'eux ensemble non plus.

Elbofrère a dit…

outch sa pas dut être fun se temps des fêtes là

P'tit homme a dit…

Ayoye... Ça devait être dure ça... Au moins, si je lis au travers des lignes, ton frère et toi semblez ne pas avoir trop souffert des guerres entre les parents... C'est au moins ça de «««positif»»»...

:(

MoonLady a dit…

J'me souviens pas trop trop du divorce de mes parents. J'me souviens par contre du bitchage de l'un contre l'autre ... de la guerre perpétuelle entre les deux, et de moi pognée au milieu ...

La joie quoi?

Thank God, ce temps est révolu !!

Drew a dit…

Lily, j'ai encore en souvenir les sacs à vidanges sur le bord de la porte pendant que j'écoutais une partie Canadiens/Nordiques... Ça viendras tout ça ;-)

Elbauf, le fun dans la tête d'un kid j'te jure! T'aurais dû voir les cadeaux! Mais quand les souvenirs reviennent, ça signifie bien peu...

...Ou beaucoup!

P'tit Homme, mon frère moins que moi. J'ai longtemps senti le besoin d'être le père/frère

Moon, comme je te comprends. J'en ai eu des messages à passer en même temps que JE donnais le chèque de pension tsé :-(

Galadriel a dit…

Hum...

Mes parents sont toujours ensembles, mais j'espère bien que Fistounet n'a pas vécu trop de traumatismes lors de ma séparation...
:S

J'aime beaucoup tes textes ici ;)